FR/
Sustainable

Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable

Échange avec nos marques responsables favorites qui soutiennent les femmes au quotidien.

En 2023, nous souhaitons célébrer la Journée internationale des droits des femmes avec une sélection de nos designers LVRSustainable favoris mettant en avant leur lutte quotidienne pour l’émancipation féminine.
Les femmes sont une force de mouvement, une source d’inspiration et un moteur dans l’industrie de la mode. C’est pourquoi, cette année nous avons décidé de dédier un article entier à ces créatrices de mode que nous admirons et qui soutiennent et mettent en place des initiatives en faveur de l’émancipation féminine.
Lisez davantage pour découvrir comment ensemble nous pouvons devenir plus inclusifs et plus conscients.

Pura Utz

Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - LVR Mag_Womens Day_1

Parlez-nous un peu de vous et de votre marque, comment avez-vous débuté dans l’univers de la mode durable ? De quelle manière avez-vous inclus les femmes dans votre philosophie éthique ?

Je m’appelle Anna, je suis la co-fondatrice de Pura Utz. J’ai créé Pura Utz avec ma collaboratrice et amie, Bernabela Sapalù. Je suis rentrée dans l’industrie de la mode par la petite porte, en réalité je suis infirmière diplômée et j’ai passé la majeure partie de mon temps au Guatemala pour mes études. C’est dans ce même contexte que j’ai pu travailler et en apprendre plus sur les droits des femmes et le fait de gagner ses propres revenus, d’être auto-suffisante et d’investir dans son avenir familial. Cela m’a permis de travailler directement avec des femmes incroyables, mais désormais d’une façon différente car nous voulions co-créer des designs grâce à leurs compétences pour générer des revenus. L’idée était de créer des pièces qui soient pertinentes en termes de design, de qualité et de valeur dans un marché global afin que les femmes puissent avoir leurs propres revenus et commencer à les investir dans leurs vies et avenirs.

Selon vous, comment les femmes peuvent-elles s’entraider et se soutenir dans l’industrie de la mode ?

Selon moi, il faut partager l’espace. Il n’y a eu que très peu de place pour les femmes dans les rôles de leader dans l’industrie (et la plupart des industries) et je pense que cela a souvent créé un espace où nous pensons avoir besoin de lutter sur le peu d’espace que nous avons, au lieu de penser que nous pourrions l’agrandir en invitant d’autres femmes. Nous avons vraiment besoin de nous aider et de nous inviter les unes les autres, car nous nous comprenons réellement sur le plan émotionnel. Chez Pura Utz, nous le pratiquons tout au long de notre chaîne de valeur, mais également avec les personnes avec qui nous collaborons : photographes, collègues, etc…

Comment encouragez-vous les femmes dans votre entreprise et au cours de la production ?

C’est une bonne question. Toute l’essence des valeurs de l’émancipation doit être un réceptacle pour le changement. Selon moi, c’est un concept tellement grand qu’il est difficile de rester vrai. D’un point de vue pratique et chez Pura Utz, nous nous concentrons sur ce qui est devant nos yeux, c’est-à-dire créer un environnement de travail sûr, honorer et respecter nos collègues en les payant très bien, mais aussi à travers la transparence radicale que nous partageons avec notre équipe sur les prix, l’inclusion sur les réseaux sociaux, l’éducation, la conception et la qualité etc. Cette transparence ne peut qu’exister grâce au véritable lien et à la proximité que nous avons avec notre équipe, c’est basé sur la vulnérabilité et la confiance. Donc selon moi, c’est montrer qui nous sommes réellement et être authentique avec nos collègues, rien n’est dissimulé et nous sommes toutes égales sur ce projet et cette mission. Nous ne sommes pas forcément égales par rapport à d’où nous venons et les privilèges que nous avons, mais nous pouvons nous montrer en sachant cela et être une femme avec nos insécurités, nos espoirs et nos aspirations. C’est ce qui selon moi fait la différence pour se sentir à la hauteur dans notre travail et notre vie. J’espère que cela prouve à notre équipe qu’elles ont du mérite et sont valorisées.

Selon vous, quels sont les changements qui peuvent être mis en place pour assurer l’égalité des genres dans l’industrie de la mode ?

Nous devons ouvrir les yeux sur les femmes qui travaillent sur la chaîne de valeur de notre consommation. Sans aucun doute.
J’ai du mal à ne pas être prise autant au sérieux en tant que femme par rapport à ma position dans l’industrie de la mode, mais ce n’est pas important, je peux le gérer. C’est l’inégalité des genres sur la chaîne de valeur sur lequel nous devrions nous concentrer en demandant des salaires suffisants pour toutes les femmes qui travaillent à l’intérieur (comme en dehors) des usines de production afin qu’elles puissent subvenir dignement à leurs besoins et ceux de leur famille.

Anna Waller Andrés, co-fondatrice de Pura Utz.

Manu Atelier

Parlez-nous un peu de vous et de votre marque, comment avez-vous débuté dans l’univers de la mode durable ? De quelle manière avez-vous inclus les femmes dans votre philosophie éthique ?

Le but de la marque était de faire perdurer l’héritage de notre père dans l’industrie de la maroquinerie. Nous avons grandi dans l’atelier de cuir le plus important de Turquie, en regardant notre père concevoir et fabriquer des sacs. La durabilité a toujours été important pour nous et fait partie de qui nous sommes étant donné que notre père nous a toujours enseigné l’importance d’une production qui minimise les déchets. Le fait que nous coupons et nous cousons à la main toutes les parties en cuir assurent une utilisation moindre des machines et donc une production durable. Le label a toujours eu une idéologie responsable et chaque nouvelle initiative adopte une approche durable. L’une des choses les plus importantes, c’est de conserver ce niveau de durabilité tout en produisant de grandes quantités. C’est difficile de trouver des artisans qualifiés, donc le secret est d’éduquer les gens dès le premier âge et leur transmettre cette passion pour l’artisanat.

Nous sommes une entreprise entièrement féminine, nous sommes constituées de femmes à tous les niveaux de l’entreprise. C’est important pour nous de créer des designs, mais aussi des campagnes qui ont du sens communiquant des messages forts comme l’émancipation féminine, mais aussi la durabilité. Par exemple, dans notre dernière campagne, nous avons créé des vêtements fabriqués à partir de chutes de cuir provenant de la production de nos sacs.

Selon vous, comment les femmes peuvent-elles s’entraider et se soutenir dans l’industrie de la mode ?

Il a toujours été important pour nous de nous entourer de femmes fortes et de nous soutenir les unes les autres. Nous travaillons étroitement avec la styliste Alex Carl et nous avons toujours soutenu le travail de l’une et de l’autre. C’est échanger nos points de vue et surtout, le respect. C’est embrasser l’individualité et écouter le point de vue des autres et se rappeler qu’il y a de la place pour tout le monde afin d’échanger et de grandir. Nous croyons fortement que la clef c’est penser que l’unité est le pouvoir et que nous sommes plus fortes ensemble.

Comment encouragez-vous les femmes dans votre entreprise et au cours de la production ?

Nous leur donnons les outils pour qu’elles soient elles-mêmes et suivent leurs passions. Les personnes peuvent devenir les meilleures versions d’elles-mêmes lorsqu’elles embrassent leur individualité et se sentent fortes. Nous sommes une entreprise composée uniquement de femmes, créée par les femmes pour les femmes. Nous nous inspirons de la vie quotidienne des femmes, et nous avons beaucoup de femmes dans notre équipe et dans nos familles. Nous les observons et nous nous observons nous-mêmes constamment afin de créer des designs qui s’adapteront à la vie des femmes modernes. Nous voulons qu’elles se sentent à l’aise et sûres d’elles tout en portant nos pièces, et fortes.

Selon vous, quels sont les changements qui peuvent être mis en place pour assurer l’égalité des genres dans l’industrie de la mode ?

Il y a énormément de débats sur le sujet, mais peu font actuellement changer les choses dans l’industrie. Afin de réaliser un réel changement, les femmes devraient être incluses à toutes les étapes des procédés de décision, le pourcentage de femmes dans les rôles de leader est encore très bas. Il y a encore trop d’inégalités des genres à tous les niveaux dans l’industrie. De réels efforts devraient être faits pour l’égalité salariale et soutenir les femmes contre les abus dont elles sont toujours victimes dans l’industrie. Mais aussi fournir un meilleur plan maternité au niveau général, donnant aux femmes les mêmes opportunités de croissance professionnelle que les hommes. Un autre problème, c’est l’image stéréotypée de la femme, l’industrie considérant toujours la femme comme une forme très féminine. Nous pouvons voir sur les réseaux sociaux certaines tentatives pour montrer différentes formes de corps, mais en réalité rien n’a changé, tous les vêtements en vente sont toujours conçus pour une femme fine. Il faut une gamme de vêtements beaucoup plus diverse pour différents types de corps afin de s’éloigner de ce stéréotype féminin et leur donner davantage d’options pour accepter leur individualité. L’industrie se doit d’être plus responsable et plus inclusive tout en promouvant la diversité en général.

Pour un impact important, les leaders principaux de l’industrie devraient soutenir et promouvoir les marques/designers qui se préoccupent réellement de ces problèmes et leur donner un plus grand espace pour grandir.

Les co-fondatrices et directrices artistiques, Merve Manastir and Beste Manastir Bagdatli.

Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - LVR Mag_Womens Day_2
Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - LVR Mag_Womens Day_3
Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - LVR Mag_Womens Day_4

DMY BY DMY

Parlez-nous un peu de vous et de votre marque, comment avez-vous débuté dans l’univers de la mode durable ? De quelle manière avez-vous inclus les femmes dans votre philosophie éthique ?

Fondée en 2018 par Demi Mae Yip, DMY BY DMY est un label britannique indépendant qui crée des lunettes de soleil designs pour la femme contemporaine. En privilégiant un design durable, le but de la marque est d’offrir des montures intemporelles inspirées de l’histoire de la fabrication d’antan. Nous mettons les trois principes de qualité, longévité et fonctionnalité au cœur de notre procédé de design, avec l’espoir que nos lunettes de soleil seront portées de génération en génération. Depuis la création de la marque, nous souhaitons inspirer un changement de manière à ce que les entreprises de l’industrie de la mode se comportent et réfléchissent à comment leurs actions affectent autant la planète que les personnes. En tant que marque avec une cible internationale, nous reconnaissons avoir une responsabilité et une opportunité unique de protéger et d’encourager les communautés historiquement marginalisées sur les échelles locales, nationales et internationales. DMY BY DMY fait don d’1% de chaque vente à Women for Women International, un organisme de bienfaisance aidant les femmes survivantes de guerre à se reconstruire.

Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - LVR Mag_Womens Day_5

Selon vous, comment les femmes peuvent-elles s’entraider et se soutenir dans l’industrie de la mode ?

Il est important pour les femmes qui travaillent dans l’industrie de la mode de partager leurs histoires individuelles et de célébrer les forces des autres tout en étant ouvertes également sur leurs propres faiblesses. En privilégiant des relations et des communautés interpersonnelles fortes à travers le travail que nous faisons et les plateformes que nous développons, les femmes dans l’industrie de la mode peuvent s’aider à réussir – en repensant et en retravaillant un système qui n’a pas nécessairement été créé pour les femmes et en démantelant les empreintes sociale et environnementale négative de l’industrie de la mode.

Comment encouragez-vous les femmes dans votre entreprise et au cours de la production ?

L’encouragement et l’inclusivité sont tous les deux indispensables à la créativité et au développement, c’est pourquoi nous célébrons et promouvons l’inclusivité dans notre activité. Nous pensons que la différence de perspectives et d’expériences aident à améliorer nos dialogues et peuvent, par conséquent, conduire à de meilleures idées. En tant que petite équipe, nous avons un long chemin à parcourir, mais nous nous engageons à construire un espace inclusif pour une communauté de femmes diverses où chacune est valorisée et encouragée à célébrer les forces des autres et à s’ouvrir sur ses vulnérabilités.

Selon vous, quels sont les changements qui peuvent être mis en place pour assurer l’égalité des genres dans l’industrie de la mode ?

L’industrie a besoin de répondre et de commencer à centraliser la disponibilité d’un prêt-à-porter inclusif et soutenant l’égalité des genres. C’est important pour les entreprises de l’industrie de ne pas uniquement reconnaître publiquement l’égalité des genres, mais mettre en place des changements comme augmenter les opportunités de mentorat pour aider les femmes à avoir accès à des ressources et connaissances pour développer leur carrière et créer des opportunités de travail flexibles. Les entreprises de l’industrie de la mode doivent être sincères et transparentes en privilégiant l’égalité des genres dans leur stratégie de marque, en s’assurant qu’elles alignent responsablement l’impact social avec leur mission générale et en encourageant les femmes tout au long de la chaîne logistique.

frankremme

Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - LVR Mag_Womens Day_6

Parlez-nous un peu de vous et de votre marque, comment avez-vous débuté dans l’univers de la mode durable ? De quelle manière avez-vous inclus les femmes dans votre philosophie éthique ?

J’ai grandi dans le nord de la Norvège proche de la nature dans une société qui était en première ligne concernant l’égalité des genres, donc je suis habituée à voir des femmes être représentées de façon égale dans beaucoup de rôles leaders dans la société.
La perspective féminine est importante pour moi. Chez frankremme, nous privilégions des piliers comme l’émancipation, la force et l’individualité. C’est pourquoi les femmes ont façonné ma marque et mes valeurs à chaque étape des processus de création et de production.

Grâce aux nombreuses années passées dans l’industrie de la mode, j’ai compris les défis auxquels les grandes marques doivent faire face lorsque les consommateurs demandent des produits durables. Elles ont du mal à répondre aux demandes des consommateurs à cause de leur configuration. J’ai réalisé qu’avec une petite entreprise, je pouvais faire les choses différemment. En partant de zéro, j’ai pu faire des choix responsables pour chaque décision et inclure les femmes dans notre éthique durable. Je me suis promis de créer une entreprise où les femmes participent et contribuent au même niveau. Les femmes, que ce soit à l’atelier ou en production, ont les mêmes opportunités, des salaires justes et un soutien professionnel dans l’industrie de la mode. Pour frankremme, ce n’est pas négociable.

Selon vous, comment les femmes peuvent-elles s’entraider et se soutenir dans l’industrie de la mode ?

L’industrie de la mode est une culture coriace et hiérarchique, où la contribution des femmes n’est pas souvent reconnue. Cependant, la mode est un effort de groupe, où les femmes devraient avoir la possibilité de développer leur créativité et leur croissance professionnelle comme personnelle.
Derrière chaque pièce frankremme, il y a des femmes hautement qualifiées qui contribuent grâce à leurs connaissances et leur expertise à créer des produits de qualité.

Comment encouragez-vous les femmes dans votre entreprise et au cours de la production ?

Mon but est de créer des opportunités locales pour les femmes, en leur donnant un environnement de travail sain et motivant, où leur travail et leur professionnalisme sont reconnus. C’est la philosophie de ma marque, et nous essayons de l’appliquer à chaque étape de notre travail, en développant une union qui éduque et guide les femmes entrepreneures à réussir. Nous travaillons constamment à créer un meilleur avenir pour nos collègues.

Selon vous, quels sont les changements qui peuvent être mis en place pour assurer l’égalité des genres dans l’industrie de la mode ?

J’ai la chance d’avoir grandi dans une famille où l’égalité des genres est la norme. Ma sœur et moi avons grandi avec les mêmes valeurs et étions traitées exactement de la même façon. Cependant, il existe toujours une culture du travail patriarcale dans notre société. Même s’il y a des femmes hautement qualifiées dans l’industrie, cela ne se reflète pas au niveau exécutif, où les hommes sont majoritaires.
Pour améliorer l’égalité des genres, il faut changer les mentalités et les règles. C’est une tache complexe, mais je pense qu’en donnant du pouvoir et de l’autorité aux femmes, il sera possible d’atteindre une vraie égalité des genres.

Frank Remme, CEO et designer de frankremme.

À propos de LVRSustainable

LVRSustainable est la section de LuisaViaRoma dédiée à une sélection d’articles et de marques durables, tout comme de collaborations spéciales avec des organismes à but non lucratif et des marques pour défendre des causes sociales et environnementales.

LVRSustainable

Nos remerciements aux équipes de Pura Utz, Manu Atelier, DMY BY DMY et frankremme.

Journée internationale des droits des femmes avec LVRSustainable - sustainable

VOUS AIMEREZ AUSSI

IP-0A005425 - 2024-03-02T01:29:44.9168455+01:00